a

Le blog de voyage de Jean-Arthur

En 73, Jean-Arthur publie en ligne l'œuvre poétique qu'il vient d'achever. Sa diffusion est un échec. L'année suivante, il embarque pour l'Angleterre avec un ami, puis à partir de 75 voyage en Allemagne, Italie, Autriche, Hollande, aux Indes néerlandaises, etc. A Gênes, en novembre 78, avant de prendre un bateau pour Alexandrie, il ouvre "Le blog de Jean-Arthur". Laissant la poésie au passé, il n'écrira plus désormais que des lettres sur le web, au gré du réseau rarement disponible dans les contrées où il se rend. Il destine d'abord son blog à sa famille et à de rares personnes, mais en 83 le rend public et le place sous licence Creative Commons. 

Après tout, interroge Margantin dans la proposition de dissémination de ce mois de septembre : "Ecrire au monde entier", pourquoi Linné en Laponie ne tiendrait-il pas un blog aujourd'hui ? 
Jean-Arthur l'a fait.



[La mise en forme du blog de J. A. est minimale. Difficile en effet d'imaginer comment il aurait utilisé cet outil. Le lecteur rectifiera de lui-même la datation des Lettres dont il n'est proposé qu'un florilège.]

Tout le monde veut se faire photographier ici; même on offre une guinée par photographie. Mais ce n'est pas pour cela que j'ai acheté mon appareil, et j'en ai besoin pour autre chose. Je ne suis pas encore bien installé, ni au courant; mais je le serai vite, et je vous enverrai des choses curieuses.
...
Ci-inclus quelques photographies de moi-même par moi-même.
...
Les photographies incluses me représentent, l'une, debout sur une terrasse de la maison, l'autre, debout dans un jardin de café; une autre, les bras croisés dans un jardin de bananes. Tout cela est devenu blanc, à cause des mauvaises eaux qui me servent à laver; mais, dans la suite, je vais faire de meilleur travail. Ceci est seulement pour rappeler ma figure, et vous donner une idée des paysages d'ici. 
Au revoir. 
RIMBAUD



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire