a

Nocturne


Les mots glissent du toit jusqu'à la chaise
La lune est assise sur le vent
L'horizon est penché sur la cimaise du temps
Entre la table et le mur blanc
La peau du jour devenue douce et noire
S'étire au bord du chemin
La nuit tamise les étoiles
Lentement jusqu'au matin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire