a

Vitrail du jour

Une case vide
Une langue échouée
Des mots qui se refusent
Trop de cris
Dans le silence étroit
La tristesse qui dort
Sous les branches
Avec la joie
Des pieds nus sur l'écorce
Une pluie de bois mort
Le présent la durée la douleur
L'implacable attente du sens
La face grise du coeur
Des torses qui fusent au loin
L'odeur des mangues à terre

Voix d'encre 39

1 commentaire: